L’interculturel permet de dire le non négociable de la société d’accueil

Immense tristesse pour ces deux fonctionnaires de police qui se sont vus mourir devant leur petit garçon de 3 ans.
 
Après Orlando, Tel-Aviv, et Beyrouth, l’islamisme frappe partout, tout ce qui incarne le cœur des institutions et des hommes qui les font.
 
La réponse nécessite une réforme en profondeur de toute notre société, dans ce qu’elle veut et ne veut plus accepter.
La police ne peut pas être la seule arme utilisée jusqu’à ce qu’elle se brise d’épuisement.
 
C’est tout le sens de la démarche interculturelle. « Vivre ensemble », oui, mais d’abord en s’étant accordé sur le cadre commun, qui est non négociable, ce que le multiculturalisme refuse par crainte d’être qualifié d’être raciste ou simplement néo-colonialiste.
 
La société qui accueille et permet la mixité doit faire savoir, faire valoir, ce qui est non négociable.
Et l’assumer pour rester une société ouverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *